Ce que victoire veut dire

  Le centenaire de la Première Guerre Mondiale s’achèvera sur la singulière volonté de ne pas commémorer le sacrifice des millions de Poilus pour la patrie. « Dûment négociées avec l’Allemagne » selon une source élyséenne, le citoyen se retrouve livré à sa propre stupéfaction en devant accepter qu’au XXIe siècle, les commémorations fassent l’objet de transactions. … Lire la suite Ce que victoire veut dire

Publicités

Georges Bernanos contre les robots

« Français, nous avons libéré l’État, mais la libération de la patrie n’est pas achevée, on se demande si elle est seulement commencée », disait Georges Bernanos au moment de la Libération. Lui qui espérait qu’elle permît un retour du « mouvement de 1789 », il ne put constater qu’avec amertume, une fois de retour en France, si la … Lire la suite Georges Bernanos contre les robots

L’échec de l’Italie dans la course à la modernité

Dans son pamphlet Italie Barbare, Curzio Malaparte écrivait à propos de l’Italie : « les maux dont nous souffrons depuis presque cent ans proviennent au contraire de nos tentatives nombreuses, et toujours inutiles, d’assimiler l’esprit européen moderne, absolument opposé au nôtre. » Rédigé en 1925, à un moment où le fascisme triomphait et où l’Italie semblait entrer sérieusement … Lire la suite L’échec de l’Italie dans la course à la modernité

L’Italie, une utopie ?

« L’Italie faite, il faut faire les italiens », est la phrase de Massimo d’Azeglio la plus fameuse d’entre toutes à propos de la fin du Risorgimento. Phrase bourgeoise au possible selon Malaparte ou Pasolini, elle traduit à elle-seule sans doute toutes les problématiques propres à l’Italie, problématiques qui n’ont eu de cesse de s’accroître au fil … Lire la suite L’Italie, une utopie ?

Frédéric Farah : « Il n’y pas d’avenir possible ni dans l’euro ni dans l’Union Européenne telle qu’elle existe »

Frédéric Farah est économiste, diplômé de Sciences Po Paris, et professeur d'Économie à l'université Paris Sorbonne-Nouvelle. Il a publié notamment Europe : La grande liquidation démocratique (éd. Bréal) et Introduction inquiète à la Macron-Économie avec Thomas Porcher (éd. Les petits matins). Favorable à une sortie de l'euro qu'il dénonce comme un outil de domination des peuples et … Lire la suite Frédéric Farah : « Il n’y pas d’avenir possible ni dans l’euro ni dans l’Union Européenne telle qu’elle existe »

Étrennes patriotes

Alors que les fêtes de fin d’années approchent à grand pas, il ne reste plus qu'une semaine pour choisir les futurs cadeaux de Noël. Le Cercle des Patriotes Disparus vous suggère à ce titre une petite sélection de livres, bande-dessinées et de films patriotes à offrir : Livres : - « Nouveau manuel d’Histoire » de Dimitri Casali, préfacé … Lire la suite Étrennes patriotes

Marxisme et souverainisme sont-ils conciliables ?

« Qu'est-ce que une nation ? » est probablement la question qui tourmenta le plus les penseurs marxistes au début du XXe siècle. Enjeux et problématiques sont en effet très différents selon la définition que l’on en donne, et c’est précisément la question nationale, expression que l’on doit à Karl Kautsky, qui causa la plus ardue des disputes … Lire la suite Marxisme et souverainisme sont-ils conciliables ?

Souveraineté et irresponsabilité

La responsabilité, en droit constitutionnel, se rapporte à l’obligation des gouvernants, présidents d’assemblées, voire du président de la République, à assumer politiquement et juridiquement le pouvoir qu’ils exercent et donc la possibilité d’être censurés ou, au contraire, confirmés, par l’usage du pouvoir qui leur échoit. C’est par exemple à ce titre que l’Assemblée Nationale peut … Lire la suite Souveraineté et irresponsabilité

Le Français, langue nationale-populaire

L’ordonnance royale de Villers-Cotterêts est le symbole de la singularité de la langue française. Établie par François Ier à la mi-Août 1539, elle fit de la France le premier pays d’Europe à ériger une langue vulgaire en langue nationale. En consacrant en effet le « langage maternel françoys » comme langue administrative, le Royaume marqua une nouvelle … Lire la suite Le Français, langue nationale-populaire

Jacques Sapir 2/2 : « Tout changement n’est pas nécessairement bénéfique et l’histoire humaine n’est pas un long continuum de la sauvagerie au progrès. »

Cercle des Patriotes Disparus : L’économie est devenue ces dernières années l’un des éléments cruciaux du discours politique, faisant ou défaisant le crédit d’un homme politique. De même, les notions de croissance ou de pouvoir d’achat semblent être devenues leurs propres fins. Cela s’inscrirait-il dans le triomphe du libérisme tel que l’a défini Benedetto Croce, … Lire la suite Jacques Sapir 2/2 : « Tout changement n’est pas nécessairement bénéfique et l’histoire humaine n’est pas un long continuum de la sauvagerie au progrès. »