Comment le libéralisme a amené Hitler au pouvoir

Berlin, 15 décembre 1932. Alors que l’hiver est déjà bien avancé, la jeune démocratie allemande née à Weimar 13 ans plus tôt, vacille. Certes la République, soudainement apparue après la défaite, a surmonté bien des difficultés. N’a t-elle pas su renverser l’Empereur Guillaume II, héritier d’une famille qui régnait depuis plus de deux siècles sur … Lire la suite Comment le libéralisme a amené Hitler au pouvoir

Publicités

Le patriotisme est un antimodernisme

Le rapport du souverainisme et du patriotisme à la modernité est une problématique absente depuis bien trop longtemps du débat d’idées. Si la littérature souverainiste abonde en arguments de plus en plus techniques pour s’opposer à celle, technicienne par nature, de la mondialisation, elle a délaissé le clivage spirituel, anthropologique, qui l’oppose à la modernité, … Lire la suite Le patriotisme est un antimodernisme

Quel plan de sortie de l’Euro pour l’Italie ?

L’actualité remet sur le devant de la scène le problème de la sortie de l’euro de l’Italie. SI les bienfaits d’une telle sortie, notamment en termes de possibilité de faire baisser le taux de change de la nouvelle monnaie et ainsi de stimuler la croissance, sont clairement identifiés[1][2], il faut se poser la question de la … Lire la suite Quel plan de sortie de l’Euro pour l’Italie ?

L’échec de l’Italie dans la course à la modernité

Dans son pamphlet Italie Barbare, Curzio Malaparte écrivait à propos de l’Italie : « les maux dont nous souffrons depuis presque cent ans proviennent au contraire de nos tentatives nombreuses, et toujours inutiles, d’assimiler l’esprit européen moderne, absolument opposé au nôtre. » Rédigé en 1925, à un moment où le fascisme triomphait et où l’Italie semblait entrer sérieusement … Lire la suite L’échec de l’Italie dans la course à la modernité

L’Italie, une utopie ?

« L’Italie faite, il faut faire les italiens », est la phrase de Massimo d’Azeglio la plus fameuse d’entre toutes à propos de la fin du Risorgimento. Phrase bourgeoise au possible selon Malaparte ou Pasolini, elle traduit à elle-seule sans doute toutes les problématiques propres à l’Italie, problématiques qui n’ont eu de cesse de s’accroître au fil … Lire la suite L’Italie, une utopie ?

Marxisme et souverainisme sont-ils conciliables ?

« Qu'est-ce que une nation ? » est probablement la question qui tourmenta le plus les penseurs marxistes au début du XXe siècle. Enjeux et problématiques sont en effet très différents selon la définition que l’on en donne, et c’est précisément la question nationale, expression que l’on doit à Karl Kautsky, qui causa la plus ardue des disputes … Lire la suite Marxisme et souverainisme sont-ils conciliables ?

Outrage à la Catalogne ?

De la question régionaliste en France et en Espagne « Lorsque l’on compare cette situation, si fortement assise sur la conscience de tous, à celle des principaux états européens, qui ont moins à compter avec leurs voisins qu’avec eux-mêmes, on a le secret de notre puissance morale et des ombrageuses susceptibilités qu’elle excite ». Écrit en 1847 … Lire la suite Outrage à la Catalogne ?

Souveraineté et irresponsabilité

La responsabilité, en droit constitutionnel, se rapporte à l’obligation des gouvernants, présidents d’assemblées, voire du président de la République, à assumer politiquement et juridiquement le pouvoir qu’ils exercent et donc la possibilité d’être censurés ou, au contraire, confirmés, par l’usage du pouvoir qui leur échoit. C’est par exemple à ce titre que l’Assemblée Nationale peut … Lire la suite Souveraineté et irresponsabilité

Charlottesville ou le procès perpétuel de l’histoire

Les événements de Charlottesville aux États-Unis ont initié, dans plusieurs pays occidentaux, un mouvement de revendications visant à soustraire de la mémoire collective des noms et événements  historiques, à travers l'élimination de leurs traces dans l'espace public. Cette mode, qui consiste à relire et réécrire l'histoire à l'aune de considérations supposément progressistes, est portée par … Lire la suite Charlottesville ou le procès perpétuel de l’histoire

Le Français, langue nationale-populaire

L’ordonnance royale de Villers-Cotterêts est le symbole de la singularité de la langue française. Établie par François Ier à la mi-Août 1539, elle fit de la France le premier pays d’Europe à ériger une langue vulgaire en langue nationale. En consacrant en effet le « langage maternel françoys » comme langue administrative, le Royaume marqua une nouvelle … Lire la suite Le Français, langue nationale-populaire