Valentin Feldman, mort pour nous tous

Un 8 mai de plus derrière nous, et pourquoi faire ? En 1984, deux mains sur une photo – celles de Mitterrand et Kohl – émeuvaient, dit-on, les foules des nations qui s’étaient déchirées. Beauté d’un geste resté gravé dans les mémoires comme le symbole d’une réconciliation. Peut-être que quelque chose avait fini par germer ce … Lire la suite Valentin Feldman, mort pour nous tous

Publicités

Charles Baudelaire, sensiblement français

Que l’on ne s’attende pas à trouver chez Baudelaire de grande déclaration d’amour à la patrie. S’il l’a aimée, comme toute chose qu’il a aimée, il en a souffert. La seule fois où Baudelaire affirme expressément qu’il est patriote, il ajoute qu’il ne l’est « pas exclusivement », pour se justifier non sans ironie de … Lire la suite Charles Baudelaire, sensiblement français

Charles Péguy, héraut de la terre charnelle

Y a-t-il des artères plus vivantes, plus vitales que d’autres ? La Loire, qui arrose le cœur battant de France, bastion paisible d’Orléans, de son torrent clair et froid, c’est l’eau du baptême national de Charles Péguy qui jaillit à côté du sang chaud. Il fallait que Charles Péguy meure au champ, et sa destinée … Lire la suite Charles Péguy, héraut de la terre charnelle

Hélie de Saint Marc, guide au milieu des champs de braise

La lettre à un jeune de 20 ans d’Hélie Denoix de Saint Marc est de ces textes que l’on se transmet de parrain en filleul, et que l’on recueille avec la fierté d’être admis au partage d’un secret précieux. Elle n’est certes plus inconnue de personne, mais elle restera toujours, pour qui la découvre, le … Lire la suite Hélie de Saint Marc, guide au milieu des champs de braise