Arnaud Beltrame et la grâce de l’Éternel

Nous avons le plaisir de publier Xavier Vest, un contributeur occasionnel, pour rendre hommage à Arnaud Beltrame : Dans son magnifique hommage rendu à Arnaud Beltrame, Francois Xavier Bellamy déclarait "Le don de soi ne s'improvise pas, c'est la somme de générosité cultivée dans les jours ordinaires » pour expliquer l’altruisme enraciné chez cet être … Lire la suite Arnaud Beltrame et la grâce de l’Éternel

Publicités

L’échec de l’Italie dans la course à la modernité

Dans son pamphlet Italie Barbare, Curzio Malaparte écrivait à propos de l’Italie : « les maux dont nous souffrons depuis presque cent ans proviennent au contraire de nos tentatives nombreuses, et toujours inutiles, d’assimiler l’esprit européen moderne, absolument opposé au nôtre. » Rédigé en 1925, à un moment où le fascisme triomphait et où l’Italie semblait entrer sérieusement … Lire la suite L’échec de l’Italie dans la course à la modernité

L’Italie, une utopie ?

« L’Italie faite, il faut faire les italiens », est la phrase de Massimo d’Azeglio la plus fameuse d’entre toutes à propos de la fin du Risorgimento. Phrase bourgeoise au possible selon Malaparte ou Pasolini, elle traduit à elle-seule sans doute toutes les problématiques propres à l’Italie, problématiques qui n’ont eu de cesse de s’accroître au fil … Lire la suite L’Italie, une utopie ?

J-V Roux : Bocuse, «un attachement à un terroir et à des racines. »

Jean-Victor Roux est l’auteur de l’ouvrage La table, une affaire d’État, publié aux éditions du Cerf en Avril 2017. Enseignant, diplômé de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, son livre traite de la fonction politique de la gastronomie française et du dîner d’État, symbolique aussi bien diplomatique que culturelle. Il a accepté de s'entretenir avec nous sur … Lire la suite J-V Roux : Bocuse, «un attachement à un terroir et à des racines. »

Éric Branca : « Monnet n’était pas le seul à souhaiter l’inféodation de la France. »

Éric Branca est historien et journaliste. Spécialiste des services secrets auxquels il a consacré plusieurs ouvrages, mais aussi du général de Gaulle, son dernier ouvrage L’Ami Américain (paru aux éditions Perrin) revisite, à l’aune de documents déclassifiés, les relations officieuses entre la France et les États-Unis, loin de l’image d’Épinal représentée dans l’imaginaire collectif. Cercle … Lire la suite Éric Branca : « Monnet n’était pas le seul à souhaiter l’inféodation de la France. »

Le maréchal Lannes, Achille moderne

Après une vie au service de la France, Jean Lannes s’éteint en 1809, sur les rives du Danube, au soir d’une bataille qui le vit déployer tous ses talents de chef de guerre. Loin des fracas du canon, il est maintenant enterré dans le silence minéral du Panthéon. En 1769, le futur maréchal d’empire fait … Lire la suite Le maréchal Lannes, Achille moderne

Frédéric Farah : « Il n’y pas d’avenir possible ni dans l’euro ni dans l’Union Européenne telle qu’elle existe »

Frédéric Farah est économiste, diplômé de Sciences Po Paris, et professeur d'Économie à l'université Paris Sorbonne-Nouvelle. Il a publié notamment Europe : La grande liquidation démocratique (éd. Bréal) et Introduction inquiète à la Macron-Économie avec Thomas Porcher (éd. Les petits matins). Favorable à une sortie de l'euro qu'il dénonce comme un outil de domination des peuples et … Lire la suite Frédéric Farah : « Il n’y pas d’avenir possible ni dans l’euro ni dans l’Union Européenne telle qu’elle existe »

Étrennes patriotes

Alors que les fêtes de fin d’années approchent à grand pas, il ne reste plus qu'une semaine pour choisir les futurs cadeaux de Noël. Le Cercle des Patriotes Disparus vous suggère à ce titre une petite sélection de livres, bande-dessinées et de films patriotes à offrir : Livres : - « Nouveau manuel d’Histoire » de Dimitri Casali, préfacé … Lire la suite Étrennes patriotes

Charles Baudelaire, sensiblement français

Que l’on ne s’attende pas à trouver chez Baudelaire de grande déclaration d’amour à la patrie. S’il l’a aimée, comme toute chose qu’il a aimée, il en a souffert. La seule fois où Baudelaire affirme expressément qu’il est patriote, il ajoute qu’il ne l’est « pas exclusivement », pour se justifier non sans ironie de … Lire la suite Charles Baudelaire, sensiblement français

Talleyrand, pas de souveraineté sans légitimité

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, ou « Le Diable Boiteux ». Homme d’esprit, diplomate, financier, révolutionnaire, bonapartiste, royaliste, et à ses heures perdues, évêque (il n’a prononcé la messe que deux fois), il fut soit honni ou adulé. Lui qui « [jouissait] des privilèges de l’exagération », demeure pourtant l’un des plus grands hommes politiques français et européens que la fin … Lire la suite Talleyrand, pas de souveraineté sans légitimité